Écritures contemporaines 

Portrait_-_Celle_qui_ne_savait_plus_rêver_(crédits_Olivia_Desset).jpg

CELLE QUI NE SAVAIT PLUS RÊVER  

Autofiction d'une jeune femme d'aujourd'hui

Lou est une petite fille qui agite sa baguette magique
Lou est un prince chasseur de biches
Lou est un roi insatiable 
Lou est une reine qui attend
Lou est un père devant son poste à cassettes
Lou est une grand-mère assise au bord du lit

Lou est cette jeune femme de 20 ans qui avale la nuit à grandes gorgées, plonge dans le cœur vibrant de la ville, court avec sa meute, se nourrit de plaisirs éphémères et danse jusqu’au matin...

Elle cherche à tout prix à retrouver la magie de son enfance. 

Ce goût de paradis qui s’est évanoui, ce jour là, de l’autre côté de la mer...


Tel un puzzle où chaque pièce s’emboîte progressivement, «Celle qui ne savait plus rêver» est une quête sensible qui redonne sa place au rêve et à l’imaginaire.

Public : Tout public à partir de 12 ans. Durée : 1h00

Premier chapitre d’un triptyque dédié à la recherche d’identité et au pouvoir de l’imaginaire, «Celle qui ne savait plus rêver» questionne notre construction intime et notre rapport à la transmission intergénérationnelle. 
Vous y suivrez une jeune femme d’aujourd’hui perdue entre la nostalgie de son enfance, sa double culture franco-libanaise et son désir de réenchanter son quotidien d’adulte dénué de rêve, d’imaginaire et de poésie.

Au travers des étapes de la vie de Lou, personnage autant auto-biographique que fantasmé, Najoua Darwiche nous offre sa vision de la construction personnelle, en faisant le pari que c’est par les histoires racontées et l’appropriation de l’imaginaire offerts par les générations passées que l’on peut se construire et affronter sa vie.

Jeune artiste conteuse et comédienne, franco-libanaise, issue d’une longue lignée de conteurs, Najoua Darwiche pose comme socle de son travail de création la recherche du mélange entre conte traditionnel et écriture contemporaine. Pour cette première création au plateau, elle s’est inspirée de l’épopée perse : «Le pavillon des sept princesses» de Nézami, l’un des grands livres d’histoires du Moyen-Orient, en le confrontant à son chemin de vie personnel et à son écriture contemporaine, pour répondre aux questions suivantes :

«Qu’est-ce qui me construit?», «Qu’est-ce que je porte en moi des générations qui m’ont précédée ?»

L'équipe

Ecriture et interprétation : Najoua Darwiche

Mise en scène et collaboration à l'écriture : Anne Marcel

Création Lumière : Guillaume Suzenet et Cécile Gravot

Collaboration sonore : Clément Richard

Co-production et soutiens : L'Organisation Internationale de la Francophonie, Théâtre des Carmes André Benedetto, le Nombril du Monde/Yannick Jaulin, La Cie du Cercle/Abbi Patrix, le Moulin du Marais, le Pays de l'Anjou Bleu, la Bouche d'Air et le Mur du Songe.

TELECHARGER

le dossier complet du spectacle