L'ART DU CONTE ET LE POUVOIR DE L'IMAGINAIRE

Un langage universel

La littérature orale pose des questions universelles. De par leur nature, les contes reflètent les préoccupations communes à toutes les sociétés humaines : amour, jalousie, trahison, deuil, espoir,...
En utilisant un langage symbolique, le conte explore sans juger, il aborde sans brutaliser et permet de libérer la parole.

Nourrir son imaginaire

Ecouter un conte, c’est en premier lieu, voyager en pensée, se représenter des espaces, des personnages et des situations. C’est donc se fabriquer ses propres images intérieures. Lorsque l'on travaille une histoire, on commence par l’explorer, la regarder. Il faut étudier les personnages, les regarder évoluer dans l’espace et définir leur quête. On construit son film intérieur.

Explorer la langue française

Explorer une langue, c’est se familiariser avec elle sans brutalité. Construire un récit oral permet de travailler les structures narratives, d’enrichir son vocabulaire et d’expérimenter la prise de parole en public sans la contrainte de l’écrit. Le conte offre une approche en douceur de l’expression orale. Il ouvre des espaces où le verbe s’accompagne d’image, d’odeur, de sensation,...

Des ateliers adaptés à vos publics

Najoua Darwiche a déjà mené des ateliers et développé des parcours de territoires en direction de nombreux publics : scolaires (lycées, collèges, primaires et maternelles), public en apprentissage du français (allophones adultes et ados), détenus (Maison d'arrêt), personnes âgées (résidences autonomie et maisons de retraites), jeunes mères célibataires, parents-enfants, conteurs amateurs...

Articulés autour de la découverte de l'art du conte, la prise de parole en public et le développement de l'imaginaire, les séances peuvent s'adresser à de nombreux publics : enfants, adolescents, adultes; et  être réalisés pour diverses structures : festivals, théâtres, centres culturels, écoles, bibliothèques, centres pénitentiaires, hôpitaux, centres sociaux, associations,....

Séances ponctuelles ou parcours sur plusieurs semaines, retrouvez ci-dessous un choix non exhaustif de parcours artistiques.

N'hésitez pas à me contacter pour adapter la proposition en fonction de vos besoins : Contactez-moi !

Café-Echos : «Shéhérazade et le pouvoir de la parole»

Créés par la conteuse Najoua Darwiche, les "Cafés-échos" sont des lieux de libre expression, de questionnement et de débat sous la forme de cafés littéraires. L'objectif est de créer des espaces d'écoute et de dialogue à partir d'une œuvre de littérature orale et en l’occurence pour ce cycle, l'histoire cadre des Mille et Une Nuits et la figure de Shéhérazade. 

Cette histoire nous parle du pouvoir de la narration, la morale pourrait être : «pour survivre, rien ne vaut une bonne histoire racontée au bon moment !» Elle aborde des sujets de réflexion qui résonnent toujours aujourd’hui et ouvre des champs de discussion autour de thème comme : la tyrannie, la résistance, l’amour, la mort, la place de la femme, la puissance de la parole adressée, l’imaginaire...

En pratique : Après avoir écouté l'histoire racontée par la conteuse, les participants seront invités à explorer les résonances de l’histoire à travers des temps de débat et de dialogue. 

Durée : de 1h30 à 2h00.

Tout public : Adultes et ados à partir de 13 ans. Scolaires : lycée et collège à partir de la 3ème.

Parcours création: «Conter pour dire le monde : la figure de Shéhérazade» 

Découverte des 1001 Nuits, mise en pratique et création d'une oeuvre collective à partir de l'histoire de Shéhérazade.

Objectifs : Découvrir le métier de conteuse et la spécificité du patrimoine oral, aborder une œuvre majeure de la littérature orale, comprendre la construction d'un récit, explorer l'imaginaire, questionner une oeuvre classique et se l'approprier, créer un récit collectivement et le défendre oralement.

Ce parcours peut s'articuler avec d'autres disciplines : arts plastiques, audio-visuel, danse, photographie...

En pratique : Parcours sur plusieurs séances. Possibilité d'imaginer une restitution publique ou réalisation par le groupe (création d'un enregistrement sonore, livret texte et réalisation plastiques). 

Public scolaire : Universités, lycées et collèges (à partir de la 3ème).

Parcours création: « Partir à l'aventure avec Sindbad le Marin » 

Parcours de création d'histoire : invente ton voyage de Sindbad le Marin !

Objectifs : Découvrir le métier de conteuse, aborder une œuvre majeure de la littérature orale, comprendre la construction d'un récit, explorer l'imaginaire, inventer des animaux fantastiques, créer un récit collectivement et expérimenter l'acte de raconter.

Après une séance de découverte et d'échange, les participants sont invités à inventer un nouveau voyage de Sindbad. Ce travail d'imagination s'organise par groupe et passe par l'oralité et le dessin.

En pratique : Parcours sur plusieurs séances. Possibilité d'imaginer une restitution publique ou réalisation par le groupe (création d'un enregistrement sonore, livret texte et réalisation plastiques). 

Public scolaire : Collèges et écoles primaires (à partir du CM1).

Initiation au conte: « Éveille ton imaginaire !»

Découvrir le conte, aborder la structure d’un récit, jongler avec les mots, inventer des histoires, stimuler l'imaginaire, prendre la parole en public... En s'appuyant sur des contes merveilleux et étiologiques, cet atelier est une véritable initiation à l’art du conte. L’immersion s’appuie sur quatre piliers : l’oralité et le langage symbolique, la stimulation de l’imaginaire, l’exploration de la langue française et des structures narratives, le travail du corps dans l’espace.

En pratique : Séance unique et durée à définir en fonction des projets (entre 1h30 et 3h).

Public : Tout public (Adultes, adolescents ou scolaires à partir de 6 ans). Cet atelier est également adapté pour des séances parents-enfants.

Conte et apprentissage du français : « Faire tinter toutes les langues »

La narration orale est un excellent moyen pour un public en apprentissage du français d’approcher une nouvelle langue. La position du conteur et la structure narrative des contes favorisent la compréhension en dépassant la contrainte de l’écriture qui peut décourager les élèves en apprentissage.

​A travers ces ateliers, lés participants seront amenés à découvrir des contes francophones issus de différents coins du mondé, a partager leur culture d'origine et leur langue maternelle et a apprendre à raconter.

En pratique : En séance unique ou en parcours sur plusieurs séances.

Public : Adultes ou ados en apprentissage du français.

Pour les plus jeunes : « Poussin et le porte-monnaie »

A partir de l'album "Poussin et le porte-monnaie" publié par Najoua Darwiche aux éditions Didier Jeunesse, cet atelier aborde le conte, l’imaginaire et les étapes nécessaires à la création d’un livre.

Les enfants seront invités à plonger dans l'histoire, à découvrir les étapes de fabrication d'un livre puis à échanger et à s'exprimer à l'oral et par le dessin.

En pratique : Séance unique entre 1h et 1h30

Public scolaire : Maternelle (MS et GS), Primaire (CP et CE2). Public Parents-enfants : enfants entre 4 et 7 ans.

IMG_20210518_102940.jpg
IMG_20210517_151702.jpg
IMG_20210622_114355.jpg
IMG_20210121_104053.jpg
IMG_20210122_135817.jpg